module4-comment-devenir-societe-a-mission

L’ancrage opérationnel

Dans ce chapitre, vous en saurez plus sur :

  • l’importance d’opérationnaliser la mission
  • le modèle de la mission

En inscrivant un objectif de long terme au cœur même de la stratégie d’entreprise, la mission fixe un cap qui orientera l’ensemble de ses choix. Au-delà d’être éclairante sur les activités de l’entreprise et les enjeux qu’elle veut traiter, la mission peut faire office de boussole. Il s’agira de se servir des objectifs statutaires comme autant de lignes directrices qui peuvent servir de grille d’arbitrage pour faire des choix, aussi bien stratégiques qu’opérationnels. C’est bien cette utilisation qui permet de rendre tangible la mission et de la faire vivre dans le quotidien de l’entreprise.

Le modèle de la mission

La réalité de la mission, une dynamique qui imprègne la totalité de l’entreprise et la transforme, n’est évidemment pas réductible à une schématisation. Le modèle de la mission est un outil de représentation qui permet de mettre en avant les éléments constitutifs de la mission et leurs liens avec l’activité opérationnelle de l’entreprise grâce à une sélection d’objectifs, d’actions et d’indicateurs qui témoignent de sa mise en œuvre.

Cette modélisation évoluera au cours du temps pour répondre à la dimension transformatrice et dynamique de la mission.

Elle peut servir d’outil de pilotage en donnant à voir la cohérence d’ensemble de la mission et des moyens mis en œuvre pour l’accomplir. Ce modèle inclut la raison d’être, les objectifs statutaires, les objectifs opérationnels, le détail des activités, projets, actions, engagements ou renoncements qui contribuent à l’atteinte des objectifs opérationnels, et constituent les preuves de l’atteinte des résultats et de la réalité des actions engagées.

Bien qu’ils ne constituent pas une obligation légale, les objectifs opérationnels peuvent utilement compléter les objectifs statutaires. Néanmoins, cette modélisation ne remplace pas un raisonnement beaucoup plus riche sur la mission, par exemple sur les dilemmes, les angles morts, les efforts de conception éclairés par la mission. Une part importante de la contribution de l’entreprise à un intérêt collectif ne peut être mécaniquement justifiable par des indicateurs.

Cette modélisation servira au comité de mission en lui donnant un outil pour suivre l’exécution de la mission. C’est un support idéal pour dresser un état des lieux dans le rapport du comité de mission. Le modèle de la mission facilitera également le travail de l’organisme tiers indépendant car il aide à évaluer la cohérence globale de la démarche, et la façon dont elle s’inscrit dans la réalité opérationnelle de l’entreprise.

La mission est un projet qui s’inscrit dans le temps long et dépasse la temporalité des plans stratégiques à quatre ou cinq ans. L’objectif de la première année sera d’enclencher le passage à l’acte et de faire état de premières actions concrètes en cohérence avec la mission de l’entreprise. Des actions débouchant sur des résultats pouvant faire office de preuves de l’ancrage de la mission de l’entreprise dans ses activités. Il est aussi possible de recenser les initiatives existantes, les valoriser et identifier des actions à effet rapide ou symboliques qui mobiliseront les collaborateurs.

Dans ce chapitre

Vous avez lu

Dans ce module

Retour haut de page