module4-comment-devenir-societe-a-mission

Embarquer les parties prenantes

Dans ce chapitre, vous en saurez plus sur :

  • les objectifs de l’embarquement des parties prenantes
  • la nature de l’embarquement en fonction des différentes phases du processus d’adoption de la qualité de société à mission

Il est nécessaire d’engager les parties prenantes internes (collaborateurs, actionnaires, management intermédiaire et top management) et externes (clients, fournisseurs, experts, actionnaires, syndicats professionnels, collectivités territoriales, écosystème, etc.) pour construire un projet commun. Embarquer les collaborateurs, et plus globalement les parties prenantes, dans la définition de la mission est la meilleure manière de générer de l’engagement et d’être juste dans la formulation de la mission qui devrait s’ancrer dans le modèle économique et les pratiques de l’entreprise. Cela permettra notamment de :

  • Faciliter l’appropriation ;
  • Assurer l’adhésion ;
  • Favoriser l’alignement (connaître les attentes de son écosystème et y répondre) ;
  • Garantir la réalité opérationnelle ;
  • Identifier les signaux faibles et dépasser les évidences ;
  • Rendre chaque collaborateur acteur de la mission.

Quand mobiliser les parties prenantes ?

Les parties prenantes pourront être impliquées dans tout ou partie du processus :

  • Dans la phase de fromulation de la mission ;
  • Dans la phase d’intégration de la mission ;
  • Dans la phase de réalisation de la mission.

Lors de la phase de formulation de la mission :

  • Former, informer et expliquer les enjeux du modèle de la société à mission pour l’entreprise ;
  • Identifier les valeurs de l’entreprise, sa singularité, ses forces et faiblesses, les enjeux pour demain ;
  • Challenger la formulation de la mission de l’entreprise, assurer l’alignement avec son histoire et sa culture.

Lors de la phase d’intégration de la mission :

  • Participer à la déclinaison opérationnelle de la mission (actions, renoncements, preuves) ;
  • Aligner la stratégie avec la mission pour assurer la cohérence et l’embarquement ;
  • Faire de la mission un outil de management et de dialogue ;
  • Intégrer la mission aux rituels existants et en créer de nouveaux (recrutements, évaluations annuelles, rémunérations, formations, façons de travailler, grille d’arbitrage) ;
  • Communiquer sur l’écart entre la situation à date et la situation cible.

Lors de la phase de réalisation de la mission :

  • Communiquer en continu sur la transformation induite par la mission auprès de l’ensemble des parties prenantes ;
  • Communiquer avec humilité sur l’état d’avancement de la mission (rendre compte des avancées et des points de blocage) ;
  • Responsabiliser les collaborateurs sur le suivi de la mission (feuille de route, reports d’indicateurs) ;
  • Embarquer l’écosystème de l’entreprise dans les actions provoquées par la mission.

Dans ce chapitre

Vous avez lu

Dans ce module

Retour haut de page